2.3. Introduction à l’algorithmique

2.3.1. Structure

2.3.1.1. Grammaire

Il faut distinguer en première approche les instructions des expressions :

  • Une expression est une combinaison d’opérateurs, de variables et de valeurs qui sera interprétée et qui retournera une valeur (typée). L’on peut assimiler une expression avec ce que l’on écrirait dans une calculatrice. Toutefois, une expression n’indique pas ce qui doit être fait de cette valeur, il faut donc une instruction pour la traiter.

    Ainsi, une expression peut être remplacée par une valeur du même type qu’elle renvoie tout en laissant le programme grammaticalement correct.

    Il existe différents types d’expressions :

    • expression arithmétique : un simple calcul (1+2, 10/2...) ;
    • expression booléenne : une valeur booléenne, ou encore une comparaison (True, 1<2...) ;
    • une variable ;
    • une chaine de caractères ('chaine') ;
    • l’appel à une fonction.
  • Une instruction indique qu’une action ou une commande doit être effectuée.

    Là aussi il en existe différents types :

    • affichage (print 1) ;
    • affectation : définition d’une variable (a = 1) ;
    • condition (if a > 1: print a) ;
    • boucle (while a > 1: print a).

Parfois, le lien entre expression et instruction dans le langage est ténu.

2.3.1.2. Syntaxe

2.3.1.2.1. Lignes

Une ligne physique se termine par le caractère de fin de ligne (LF, ou \n, sous les systèmes UNIX, CRLF, ou \r\n, sous Windows).

Dans la plupart des langages, une instruction peut s’étendre sur plusieurs lignes physique [1] : dans ce cas, un caractère spécial (comme le point-virgule ; en C ou en PHP) marque la fin d’une ligne.

2.3.1.2.2. Bloc

On désigne par bloc tout ensemble d’instructions reliées logiquement. Par exemple une suite d’instructions exécutées dans une boucle.

2.3.1.2.3. Tokens

Un token est une unit lexicale (on pourrait traduire par lexème, en français), c’est à dire un ensemble de symboles (ponctuation, lettres et chiffres, mots particuliers...) reconnu et interprété d’une manière spécifique. Par exemple, dans de nombreux langages, le symbole if permet d’introduire une condition. Le morceau de code

Footnotes

[1]Nous verrons que ceci n’est pas le cas en Python, sauf cas particuliers.

Table des matières

Sujet précédent

2.2. Paradigmes

Sujet suivant

2.4. Programmation orientée objet

Cette page